Droit aux vacances contre droit de grève

Politis  • 5 janvier 2012
Partager :

Entendre Nicolas Sarkozy défendre le « droit aux vacances » (sic) parce que les Français « ont assez souffert pendant l’année » a été un choc ! Le président serait-il tombé sur la tête pour se préoccuper enfin des 50 % de ménages, principalement les chômeurs, les familles monoparentales et les familles nombreuses, qui ne partent jamais (ou quasi), principalement pour des raisons budgétaires ? Non. C’est à l’occasion des grosses grèves des personnels de sécurité dans les aéroports qu’est apparu ce nouveau cheval de bataille présidentiel. Certes il s’agissait d’opposer le « droit aux vacances » au « droit de grève », les travailleurs (forcément) méritants aux grévistes (forcément) tire-au-flanc… Mais Sarkozy peut remercier ces fainéants de lui avoir fait prononcer son discours le plus social de l’année !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don