Le Hamas SDF

Le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, est de plus en plus mal à l’aise à Damas où le régime réprime notamment les Frères musulmans, dont le mouvement islamiste palestinien est l’héritier. Le Hamas va probablement devoir se trouver une nouvelle base. En attendant, le malaise est si fort que Khaled Mechaal a annoncé lundi qu’il ne comptait pas se représenter à la direction. Plus largement, le soulèvement en Syrie et la révolution égyptienne ont bouleversé la donne pour le Hamas qui contrôle Gaza depuis…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.