World War Web

La semaine passée avait commencé fort avec une mobilisation en ligne sans précédent contre des projets de lois aux États-Unis portant filtrage du Net, finalement retirés. Elle a pris une autre tournure, le 20 janvier, quand des dizaines de milliers d’internautes en colère ont réagi à la fermeture, la veille par le FBI, du portail de téléchargement Megaupload. À l’issue de plusieurs jours de bataille, des dizaines de sites institutionnels ont été piratés ou rendus indisponibles. Plus que la fin du service,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.