Controverse au Crif

Dans un courrier adressé le 8 mars au président du Crif, Richard Prasquier, l’un de ses prédécesseurs les plus prestigieux, Théo Klein, se dit « plus qu’effaré, véritablement indigné de l’utilisation [que celui-ci fait] de la newsletter du Crif pour y poursuivre de [sa] vindicte Charles Enderlin » . Le président d’honneur du Crif lui reproche de défendre la thèse folle selon laquelle le reportage de France 2 montrant, en septembre 2000, à Gaza, la mort d’un jeune Palestinien, probablement tombé sous les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.