De l’oubli au mensonge

Politis  • 29 mars 2012
Partager :

Bien décidé à exploiter la neutralisation de Mohammed Merah, Nicolas Sarkozy s’en est pris samedi à François Hollande, l’accusant de n’avoir « voté aucune des lois antiterroristes derrière lesquelles il s’abrite aujourd’hui » . Manque de pot pour le président-candidat, c’est « notamment grâce » à des dispositions de la loi du 31 octobre 2001 sur la sécurité quotidienne « que le travail de recherche à partir de la conservation des données Internet » a permis l’identification du tueur, a rappelé le socialiste Bruno Leroux. Avant de souligner que cette « loi, voulue par Lionel Jospin et par les socialistes après le 11 Septembre […], n’a pas été votée par Nicolas Sarkozy » . Lequel, en revanche, a continué, après cette mise au point,
à marteler le même mensonge.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don