Faut-il un protectionnisme européen ?

Portée essentiellement par l’extrême droite, l’idée
est longtemps restée taboue. Avec la crise, la question des barrières et des taxes à l’encontre des produits d’importation est réapparue, divisant la gauche.

Jacques Sapir Directeur d’études à l’EHESS, il y dirige le Centre d’étude des modes d’industrialisation, et est professeur associé à l’École d’économie de Moscou (MSE-MGU). La question du protectionnisme est désormais largement posée, et le nombre de pays qui mettent en place des mesures de protection augmente sensiblement depuis 2007. La nécessité du protectionnisme découle de l’asymétrie de développement que nous connaissons depuis trente ans. La libération de la circulation des capitaux induit des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents