Il a pas tout compris !

Licencié pour un jean troué, humilié devant ses collègues pour l’exemple… Un turn over trois fois supérieur aux autres opérateurs, un dialogue social « très original » selon Force ouvrière (qui a l’art de la litote), « un manque de respect permanent », voire du « terrorisme managérial » pour la CFDT… Voilà le triste quotidien des salariés de Free. Et ce qui se cache derrière la « révolution » commerciale prônée par le milliardaire Xavier Niel. Le patron du 4e opérateur qui lançait, le 10 janvier, le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.