Bettencourt : L’interminable saga

Politis  • 14 juin 2012
Partager :

Du nouveau dans l’affaire Bettencourt. L’homme d’affaires Stéphane Courbit et l’avocat Pascal Wilhelm, gestionnaire de la fortune de la milliardaire, ont été placés en garde à vue dans la matinée du 11 juin. En cause : l’investissement à hauteur de 143 millions d’euros effectué en mai 2011 par l’héritière du groupe de cosmétiques L’Oréal dans la société LOV Group. Une entreprise gérée par Stéphane Courbit, par ailleurs ancien patron d’Endemol. Les conditions du versement sont jugées suspectes par l’instruction, délocalisée à Bordeaux. Le feuilleton, qui toucherait aussi des proches de Nicolas Sarkozy dans le cadre d’un possible financement illicite de sa campagne de 2007, ne semble pas proche de l’épilogue.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don