Tribune : pour un changement de fiscalité maintenant

Gérard Gourguechon  • 21 juin 2012 abonné·es

Depuis des décennies, on assiste à une véritable contre-révolution fiscale qui, outre son caractère profondément injuste, a asséché les recettes de l’État. Celles-ci représentaient 15,1 % du PIB en 2009 contre 22,5 % du PIB en 1982. On trouve là l’une des causes essentielles du gonflement de la dette. L’objectif d’une réforme fiscale est donc de se libérer progressivement de l’emprise de la finance en dégageant de nouvelles ressources permettant de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Digression
Temps de lecture : 4 minutes