À droite toute !

Politis  • 30 août 2012
Partager :

Candidat à la présidence de l’UMP, François
Fillon met en avant « un projet radical de
réformes »
: suppression des 35 heures,
négociation du temps de travail par entreprise
mais augmentation de celui des fonctionnaires
(sans négociation, donc), indemnisation
chômage liée à la formation, transfert d’une
partie du financement de la protection sociale
à la consommation, etc. Son concurrent,
Jean-François Copé, se pose en héraut d’une
« droite décomplexée », promettant de continuer
« à avancer des propositions courageuses
sur la sécurité, l’immigration, l’intégration,
l’assimilation, l’entreprise, l’assistanat et la
fraude ».
Autant dire que l’UMP ne se prépare
pas à changer d’orientation. Si elle hésite entre
une radicalisation en économie ou une extrêmedroitisation
pour le reste, son futur patron
mêlera forcément les deux.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don