Chérèque, Parisot, c’est kif-kif

Politis  • 6 septembre 2012
Partager :

Ce n’est pas l’entretien avec Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale, ni celui avec Mariano Rajoy, chef du gouvernement espagnol, qui ont marqué l’édition du 2 septembre du Journal du dimanche. Mais celui avec François Chérèque. Les déclarations du secrétaire général de la CFDT avaient de quoi laisser pantois. Car le leader syndical a préconisé de baisser le coût du travail, « facteur de perte de compétitivité ». Comprenez que les salariés coûtent trop cher… et qu’il faut transférer « une partie des charges [patronales] sur la CSG ». Du Laurence Parisot dans le texte ! Et du miel pour le gouvernement, qui voit se dessiner un accord entre le Medef et la CFDT pour les prochaines négociations sociales sur l’emploi.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don