Petit bras

Politis  • 13 septembre 2012
Partager :

Par décret, Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet ont modifié en octobre 2011 le plafond d’épandage de nitrates autorisé. Non content d’augmenter les possibilités d’épandage de lisier et de fumier de volailles, leur texte met aussi en difficulté les élevages herbagers. Raisons pour lesquelles « les organisations paysannes, les associations et la quasi-totalité des collectivités bretonnes avaient protesté contre ces mesures, les jugeant totalement incohérentes au regard des actions menées pour restaurer la qualité des eaux », rappelle Eau & Rivières de Bretagne.

L’association attendait un geste du nouveau ministre de l’Agriculture. Mais Stéphane Le Foll a indiqué, le 30 août, dans une réponse à un député du Morbihan publiée au JO, qu’il ne réviserait pas le décret contesté. Tout en se disant « conscient des difficultés que peut poser la mise en œuvre de certaines de [ses] dispositions ».

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don