Théâtre : Ô temps, explose en vol !

Alexis Michalik imagine une fantaisie virtuose où époques et cultures se croisent.

Confisqué depuis toujours par des idéologues en tout genre, le récit historique souffre aujourd’hui d’un mal supplémentaire : son accaparement par les stratégies de communication de grandes entreprises, autrement dit le storytelling. C’est ce constat qui a décidé le jeune metteur en scène Alexis Michalik, surtout connu pour ses adaptations scéniques de Shakespeare, à écrire sa première pièce, le Porteur d’histoire. Succès du Off d’Avignon en 2011 et en 2012, le spectacle est construit comme un feuilleton…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le casse-tête catalan

Monde par

 lire   partager

Articles récents