Handball : qui perd gagne

L’enquête sur le possible trucage du match Montpellier-Cesson répand sur le handball un parfum de scandale. Le 18 mai, la Française des jeux alerte sur des paris suspects. Quatre mois plus tard, la star du hand français, Nikola Karabatic, et d’autres joueurs sont interpellés, soupçonnés d’avoir « laissé filer » le match. Au-delà d’une affaire aussi artisanale que malhabile, on devrait se poser le problème des paris sportifs. Depuis leur légalisation en 1985, le marché ne cesse d’augmenter. Dans le monde,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents