L’UCI lave plus blanc

Après le rapport accablant de l’agence antidopage américaine (Usada) sur le programme de dopage ultra-sophistiqué mis en place par Lance Armstrong, l’Union cycliste internationale (UCI) a donc décidé de destituer le « champion » de ses sept Tours de France. Au palmarès sportif effacé devrait succéder la chute financière. S’il reste d’autres scandales à venir devant les tribunaux espagnols et italiens (affaires Puerto et Ferrari sur le dopage sanguin et le blanchiment d’argent), l’UCI s’en tire à bon compte…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents