Un choix cornélien !

Politis  • 15 novembre 2012
Partager :

À en croire François Fillon, la lutte pour la présidence de l’UMP qui se joue dimanche opposerait « un gladiateur » (Jean-François Copé) à un « rassembleur » (lui). « Le parti vainqueur ne sera pas celui qui divise les Français mais celui qui les traitera tous en citoyens, en frères d’une nation dont il faut recoller les morceaux » , a lancé l’ancien Premier ministre, lundi, à Paris. Question rassemblement, les UMPistes ont effectivement le choix : l’un prône le « ni gauche ni FN » , l’autre le « ni FN ni gauche » . L’un a défrayé la chronique en inventant une histoire de « pain au chocolat » chipé par un enfant en plein ramadan, l’autre a fait part de sa crainte de « mairies vertes » en cas de vote des étrangers aux municipales. Cornélien !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don