Des magistrats en accusation

La cour d’appel de Paris de généraliserait la détention.

Dans une pétition publiée dans Libération le 11 décembre, une centaine d’avocats du barreau de Paris ont mis en cause le fonctionnement de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris. Selon ces pénalistes, la chambre « pose la détention provisoire et le huis clos comme la règle ». La quasi-totalité des ordonnances de cette juridiction, pourtant une instance de réexamen objectif de la situation des inculpés, irait dans le sens de leur maintien en détention. Ces accusations ont provoqué une forte…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents