Mario Monti, héros du néolibéralisme !

Politis  • 6 décembre 2012
Partager :

Et le gagnant du « Grand Prix de l’économie 2012 » est : Mario Monti ! Premier ministre italien, non élu mais investi au lendemain du départ précipité de Berlusconi en novembre 2011, Mario Monti est un ancien de la banque Goldman Sachs (comme Mario Draghi, à la tête de la BCE). Il peut se targuer d’avoir cassé les services publics, mais aussi le système des retraites transalpin, en allongeant la durée de cotisations, et libéralisé le droit de licencier, pour le privé mais aussi le public (20 % des fonctionnaires mis à la porte). D’immenses qualités qui ont sans doute motivé le choix de Denis Kessler (Medef), Jean-Claude Trichet (ex-patron de la BCE), Dominique Seux (rédacteur en chef des Échos), Michel Pébereau (BNP), membres, entre autres, du jury du prix organisé par le journal les Échos, propriété de Bernard Arnault, Radio Classique et le cabinet d’avocats d’affaires Freshfields. Une bien belle commémoration entre ultralibéraux !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don