Rétention : les associations bavardes bientôt à l’amende ?

Politis  • 13 décembre 2012
Partager :

Publié le 8 décembre, le nouvel appel d’offres du ministère de l’Intérieur organisant la présence des associations en centre de rétention fait tiquer plus d’un militant des droits des étrangers. Outre la diminution des moyens financiers, cet appel introduit une amende de 500 euros pour les associations ne respectant pas « l’obligation de discrétion » , une « pénalité » que même Brice Hortefeux n’avait pas tenté d’instaurer. Interrogé par Mediapart, Pierre Henry, responsable de France terre d’asile, en vient même à espérer que ce soit « un reste malencontreux de l’ancienne version […] élaborée par l’administration […] du quinquennat précédent ».

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don