L’urgence : scinder banques de dépôt et banques d’affaires

En entrant à la Maison Blanche en 1933, Franklin Roosevelt s’est empressé de signer une bonne douzaine de lois, dont la plus importante était le Glass-Steagall Act, qui imposait la séparation des banques de dépôt et des banques d’affaires car leur fusion avait créé des ravages et précipité la crise de 1929. La banque commerciale est bien connue : elle tient votre compte personnel et vous accorde parfois un crédit, alors que la banque d’affaires lève des fonds pour les grandes entreprises, s’occupe des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents