Pour des métropoles à la fois mondiales et vivables

Catherine Tricot  • 31 janvier 2013 abonné·es

Une révolution se déroule sous nos yeux : la métropolisation en cours bouleverse les équilibres territoriaux. Dans les années 1930, la France est devenue majoritairement urbaine. Le long exode rural s’achève avec l’urbanisation de quasiment tout le territoire français. Même dans les zones de faible peuplement, il n’existe plus guère de ruraux : tous vivent en lien avec une ville qui structure travail, loisirs, achats, santé, formation. La

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Digression
Temps de lecture : 5 minutes