Christine Boutin, prix d’interprétation de la Grande-Armée

Politis  • 28 mars 2013
Partager :

Les opposants à l’égalité des droits pour les couples de même sexe vis-à-vis du mariage et de l’adoption, foulards Hermès et Burberry en nombre, ont découvert l’odeur du gaz lacrymogène. Et c’est vrai que c’est très incommodant ! Le peuple de gauche le sait de longue date. Christine Boutin semble, elle, en avoir un peu rajouté, feignant un début de malaise, alors que le gaz lacrymogène est censé faire seulement pleurer. Toute la presse a pu ainsi prendre en photo l’égérie catho-tradi à terre. Quand on leur disait que les CRS ne sont pas laxistes…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don