Échec d’une requête présidentielle

Louis Godart avait profité de la visite de François Hollande à Dijon pour remettre son CV en main propre au Président.

À la recherche d’un stage de fin d’études, Louis Godart avait profité de la visite de François Hollande, venu le 11 mars à Dijon signer des emplois d’avenir pour les jeunes non diplômés, pour remettre son CV en main propre au Président. Non sans lui déclarer qu’il espérait qu’il n’était « pas que dans la com’ ». Transmis par le chef de cabinet de ce dernier au ministère du Travail, le CV a été adressé au directeur général de Pôle emploi, or l’agence « ne s’occupe pas des stages », note l’étudiant, étonné…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.