La femme qui a vu l’homme qui a vu l’ours

La chasse à l’homme à Boston a été l’objet d’un nouvel exercice de vide pour les chaînes d’info en continu.
Politis  • 25 avril 2013
Partager :

Après l’affaire Merah, la chasse à l’homme à Boston a été l’objet le 19 avril, et jusqu’au milieu de la nuit, d’un nouvel exercice de vide pour les chaînes d’info en continu, BFM TV et i-Télé. Avec tous les ingrédients anxiogènes pour retenir le téléspectateur. Les chaînes ont diffusé en boucle ce que retransmettaient les consœurs américaines, supputant des heures durant sur les origines tchétchènes des suspects et leurs motivations. Jusqu’à déclarer en direct que le plus jeune « aurait été repéré » quand les bandeaux en bas d’écran annonçaient son arrestation ! Vainqueur de cette béance médiatique, Laurence Haïm, correspondante d’i-Télé. En marathonienne de l’info, rabâchant le même commentaire devant sa télé depuis… Washington. Laurence Haïm, ou la femme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui aurait aperçu la queue de l’ours…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don