Une admiratrice de Pinochet

Politis  • 11 avril 2013
Partager :

On ne peut pas dire que Margaret Thatcher, qui vient de mourir à 87 ans, croule sous les hommages. Même Giscard y est allé d’une pointe de lucidité : « Elle est en grande partie responsable de la crise actuelle », a lâché l’ex. Idéologue de l’ultralibéralisme, elle a littéralement privatisé le Royaume-Uni, fortement contribué à la déréglementation du commerce international, ainsi qu’à l’extension des paradis fiscaux. On voit combien elle est « d’actualité ». Apologue féroce du chacun pour soi, elle s’est illustrée en organisant la répression contre le mouvement social, notamment des mineurs, et en ordonnant, en 1981, qu’on laisse mourir de faim dix militants républicains irlandais qui réclamaient, du fond de leur geôle, un statut de prisonnier politique. Grande admiratrice de Pinochet, qu’aurait-elle fait si le Royaume-Uni n’avait pas une tradition démocratique, et si son armée avait eu pour habitude de rassembler les opposants dans des stades avant de les exterminer ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don