Paris refuse l’asile à un détenu de Guantanamo

Aucune de ses demandes d’asile en France n’a été suivie d’effet.

Politis  • 2 mai 2013
Partager :

Nabil Hadjarab, citoyen algérien détenu depuis onze ans à Guantanamo, a été déclaré libérable en 2007. Mais aucune de ses demandes d’asile en France n’a été suivie d’effet. En désespoir de cause, il a entamé une grève la faim le 8 février, comme 84 autres incarcérés, mais il est nourri de force par ses gardiens, malgré les risques pour sa santé. Son avocat, Me Breham, a déposé un « référé-liberté » qui lui permettrait de revenir en France, où il a vécu plusieurs années, et où demeure sa famille. Demande rejetée ce lundi par le tribunal administratif de Paris. Un recours est envisagé.

Société Police / Justice
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don