Arrangements entre amis

Claude Guéant puisait allègrement dans une cagnotte normalement réservée aux frais d’enquête des policiers.

Où y a de la gêne… On connaît l’expression… En tout cas, celui qui ne se gênait pas, c’était Claude Guéant. Selon un rapport d’inspection transmis lundi à la justice, celui qui était à l’époque directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur puisait allègrement dans une cagnotte normalement réservée aux frais d’enquête des policiers. Notre ex-grand flic et futur ministre de l’Intérieur aurait ainsi perçu 10 000 euros par mois de 2002 à 2004. Et qui nous dit que ça s’est arrêté en 2004…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.