La faute aux autres

À Villeneuve-sur-Lot, le PS s’effondre et incrimine EELV et le Front de gauche.
Politis  • 20 juin 2013
Partager :

Dans la circonscription de Villeneuve-sur-Lot, où une législative partielle doit désigner un remplaçant à Jérôme Cahuzac, le PS s’effondre. Son candidat, Bernard Barral, divise son score par deux (23,69 %), perd 23 points, 14 970 voix, et est éliminé. Le second tour opposera l’UMP (28,71 %) au FN (26,04 %). Ce piètre résultat, estiment Harlem Désir et son secrétaire national aux élections, Christophe Borgel, est « avant tout le produit d’un “choc Cahuzac”, de l’abstention et de la division de la gauche ». Pour les hiérarques de la rue de Solférino, incriminer la responsabilité d’EELV, qui a osé présenter un candidat (2,78 %) alors que PS était menacé, et critiquer « les attaques du Front de gauche », qui présentait une candidate (5,08 %), évite toute remise en cause de la politique conduite par le gouvernement. Après huit défaites consécutives dans des législatives partielles, cela s’imposerait pourtant.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don