L'agresseur de Clément Méric était bien un militant de Troisième Voie

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le collectif Action antifasciste Paris-Banlieue, auquel appartenait Clément Méric a publié, cette nuit, sur sa page Facebook, une photo qui devrait rafraîchir la mémoire défaillante de Serge Ayoub, alias «Batskin».

Le Duce de Troisième Voie et des JNR, on s'en souvient, n'avait eu de cesse de prétendre qu'il ne connaissait pas l'auteur des coups mortels administrés au jeune militant antifasciste, le 5 juin, Esteban Morillo. Et que celui-ci n'était pas membre de son mouvement. Ce qu'infirme définitivement ce cliché où le jeune skinhead apparaît, vêtu d'un tee-shirt de Troisième Voie au plus près du chef, parmi une vingtaine de militants (cliquez sur la photo pour les découvrir).

Mercredi, Le Canard enchaîné avait déjà publié une photo montrant Serge Ayoub avec Esteban Morillo prise le 12 mai dernier, lors de la traditionnelle Facho-pride de Jeanne d'Arc.

Pour lire l'intégralité du communiqué d'Action Antifasciste Paris-Banlieue qui accompagne cette photo, cliquez ici.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents