Les forçats déboutés !

Le Conseil constitutionnel valide l’absence de contrat de travail pour les personnes incarcérées, à la merci de l’administration pénitentiaire.

Jean-Claude Renard  • 20 juin 2013 abonné·es

En 2011, près de 40 % des détenus exerçaient un emploi pour un prestataire privé ou pour la prison elle-même. À la suite des plaintes

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société Police / Justice
Temps de lecture : 1 minute