Patron n’est pas ministre

Un patron n’a pas à subir le sort d’un ministre, ou d'un vulgaire syndicaliste.
Politis  • 20 juin 2013
Partager :

Stéphane Richard a été maintenu à la tête d’Orange ce lundi à l’issue du conseil d’administration de l’entreprise. Il est pourtant mis en examen pour « escroquerie en bande organisée » dans l’affaire Tapie-Crédit lyonnais. Une décision qui irrite le syndicat SUD : « Nos collègues de travail sont suspendus quand ils sont confrontés à des procédures disciplinaires graves, sans attendre de savoir s’ils sont innocents ou coupables. » Ils n’ont pas la chance d’avoir l’État pour « patron » et d’être nommés par l’Élysée. François Hollande a tranché : Stéphane Richard restera à la tête d’Orange « aussi longtemps qu’il sera en mesure de diriger l’entreprise ». Un patron n’a pas à subir le sort d’un ministre. Et tant pis pour la moralisation de la vie publique.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don