Ce « terrorisme » d’extrême gauche

L’ultragauche signe son grand retour parmi les « terroristes ».

Depuis « l’affaire Méric », les préoccupations de Manuel Valls ont pour le moins évolué. Le ministre de l’Intérieur a révélé lundi ses projets de réorganisation des services de renseignement pour mieux lutter contre les menaces actuelles : « Je pense au jihadisme, mais aussi à l’ultradroite, à l’ultragauche et au terrorisme classique. » L’ultragauche signe ainsi son grand retour parmi les « terroristes », comme sous Sarkozy. Un come-back récent puisque le 29 mai, dans une interview à Libération consacrée à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.