Hollande, la Bourse et la reprise

Et si l’accroissement inouï du patrimoine des 500 plus grandes fortunes de France était « le » signe que la reprise est là ?
Politis  • 18 juillet 2013
Partager :

Et si l’accroissement inouï du patrimoine des 500 plus grandes fortunes de France était « le » signe que la reprise est là ? L’enquête de Challenges (11 juillet) montrant que la richesse des membres de ce club très sélect a grimpé de 25 % l’an dernier ne le sous-entend pas et laisse à tout le moins entrevoir un gros problème de répartition des richesses dans notre pays. Curieusement, ce n’est pas du tout la leçon qu’en a tirée François Hollande, lors de son entretien télévisé : « Ces grandes fortunes, dans les évaluations qui ont été faites, ont bénéficié d’une augmentation des cours de Bourse. Je ne vais pas m’en plaindre parce que, les cours de Bourse, ça veut dire que l’économie est en train de repartir. » Le pire, c’est qu’il a l’air d’y croire.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don