Taxe Tobin : l’écran de fumée de Moscovici

Il a déclaré que la proposition de taxe sur les transactions financières avancée par la Commission européenne était « excessive ».
Politis  • 18 juillet 2013
Partager :

Le 11 juillet, devant un parterre de banquiers, Pierre Moscovici, ministre de l’Économie, déclare que la proposition de taxe sur les transactions financières (TTF) avancée par la Commission européenne est « excessive ». Reprise dans une dépêche de l’AFP et de Reuters, l’information fait boule de neige dans les médias. Certains parlent de sabotage de la TTF (l’Humanité, Mediapart), d’autant qu’un communiqué d’Attac France confirme que « cédant à la pression de Goldman Sachs et des banquiers français, la France a décidé de réduire à presque rien le projet européen de taxe sur les transactions financières », preuves à l’appui. Dès le lendemain, le cabinet de Moscovici envoie une « note aux rédactions » de 12 pages, « visant à rétablir l’action du gouvernement en faveur de la taxe sur les transactions financières ». Un écran de fumée qui n’a trompé personne…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don