Clichés actuels

Valeurs actuelles poursuit sans complexe sa politique éditoriale choc.
Politis  • 29 août 2013
Partager :

Avec sa une sur les Roms, Valeurs actuelles poursuit sans complexe sa politique éditoriale choc relancée dans sa nouvelle formule de janvier. « Assistanat, délinquance… », « ce qu’on n’a pas le droit de dire », selon l’hebdomadaire, ressemble à un discours nauséabond et éculé. Rien de neuf dans les « révélations » du magazine. Juste une confirmation de sa tendance pour les formules alarmistes et réactionnaires, qu’il avait déjà illustrée lors de unes précédentes présentant la « menace intérieure » de l’islamisme sous les traits d’un barbu menaçant, la « France barbare » et le « miracle des années Pompidou », « quand la France était heureuse ». L’hebdomadaire, qui se veut pourfendeur de la « pensée unique », a d’ailleurs envisagé de poursuivre le PS en justice. Le communiqué du parti s’indignant de cette incitation « à la violence xénophobe » a été jugé diffamatoire par la rédaction. Diffamatoire ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don