Le grand pardon pour les patrons

Les 144 000 chefs d’entreprise en faillite ne seront plus fichés à la Banque de France.
Politis  • 12 septembre 2013
Partager :

Les patrons peuvent (encore) dire merci à François Hollande. Les 144 000 chefs d’entreprise en faillite ne seront plus fichés à la Banque de France dès lors qu’ils n’ont pas commis de « faute de gestion » (sic). Mais qu’est-ce qu’une « faute de gestion » ? Et comment repérer, par exemple, une fraude déguisée ? Les 2,5 millions de ménages surendettés, eux, ne bénéficient pas de la même indulgence et continueront d’être blacklistés. Les syndicalistes et militants écologistes condamnés pour des actions collectives n’ont eu droit à aucune indulgence de l’Élysée… Décidément, François Hollande a une drôle de conception de l’amnistie.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don