La conscience d’Éric Naulleau

Il publie un livre d’entretien avec le crypto-fasciste Alain Soral.

« Je suis allé à la baston. » Voilà comment Éric Naulleau, publiant un livre d’entretiens avec le crypto-fasciste Alain Soral, Dialogues désaccordés , justifie cette déplorable entreprise. Tout gonflé de son ego, Naulleau croit-il réellement faire ainsi reculer les miasmes que dispense son interlocuteur ? Au contraire, en apposant son nom sur une même couverture de livre, en lui accordant le crédit d’un débat « idées contre idées », il légitime le discours hideux de son interlocuteur. Éric Naulleau…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents