Le négociateur est un fraudeur

Le commissaire européen en charge du Commerce est poursuivi en justice par l’administration fiscale belge qui lui réclame 900 000 euros.
Politis  • 14 novembre 2013
Partager :

Peu connu du grand public, Karel De Gucht est commissaire européen en charge du Commerce. À ce titre, il est chargé de superviser pour l’UE les négociations sur le futur traité de partenariat transatlantique sur le commerce et les investissements entre l’Europe et les États-Unis (TTIP). Mais il est aussi poursuivi en justice par l’administration fiscale belge qui lui réclame 900 000 euros pour avoir omis de déclarer à l’État une plus-value sur actions de 1,2 million d’euros. Dans l’attente du résultat du procès, prévu le 25 novembre, la Commission européenne exclut de demander sa démission, arguant qu’il s’agit d’une « affaire privée ». Raison pour laquelle sûrement seuls les médias belges l’évoquent.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don