Le conteur interrogatif

Yannick Jaulin partage avec le public ses incertitudes sur le rôle du conte aujourd’hui. Avec humour, amour et un usage inventif de la langue.

Gilles Costaz  • 5 décembre 2013 abonné·es

Parce qu’on n’échappe pas aux pressions des modes et des urgences, le mouvement des conteurs semble amorcer un déclin. On parle moins des Bruno de La Salle et Pépito Matéo, bien que ce dernier parle sans détours de la France des cités. Ils sont toujours actifs, et les festivals de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes