Pauvre Serge Dassault

L’élu milliardaire se dit « harcelé et racketté par une bande de voyous ».
Politis  • 12 décembre 2013
Partager :

Après la demande de levée de son immunité parlementaire, le sénateur UMP et ancien maire de Corbeil-Essonnes Serge Dassault se défend dans le Journal du dimanche (8 décembre). S’il a versé 2 millions d’euros à Younes Bounouara (l’homme qui a tiré sur Fatah Hou) et ses associés, c’était « pour des investissements en Algérie ». S’il a donné 1,2 million, versé au Liban, à Mamadou Kebbeh, c’était pour mettre fin au « racket » de ce dernier. S’il lui est « arrivé de donner de l’argent » aux habitants de Corbeil, c’était pour « aider les gens à travailler ». Car, c’est juré, l’élu milliardaire n’a « jamais donné un sou à quiconque pendant les campagnes » électorales et se dit au contraire « harcelé et racketté par une bande de voyous ». Les juges apprécieront.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don