Moscovici grâcie des paradis fiscaux

Jersey et les Bermudes, deux champions de l’évasion fiscale, ont été retirés de la liste noire des paradis fiscaux.
Politis  • 23 janvier 2014
Partager :

Intégrés en août 2013 dans la liste noire des paradis fiscaux, Jersey et les Bermudes, deux champions de l’évasion fiscale, ont été retirés par un arrêté ministériel publié dimanche. À gauche et au gouvernement, colères et indignations ont suivi cette décision de Pierre Moscovici, qui a invoqué… l’illégalité de maintenir sur la liste des États qui ont « coopéré pleinement » avec la France ces derniers temps. Sans changer leurs habitudes : les Bermudes sont un fief pour les compagnies d’assurances et Jersey héberge des trusts très opaques qui échappent en toute tranquillité au fisc français. Plusieurs grandes banques françaises y ont pignon sur rue et peuvent continuer de jouir de ces paradis, qui n’en sont plus pour Moscovici.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don