Peter Hartz a visité l’Élysée

L’Élysée a une fois de plus jeté le trouble après l’annonce que l'Allemand Peter Hartz allait conseiller François Hollande.
Politis  • 30 janvier 2014
Partager :

L’Élysée a une fois de plus jeté le trouble après l’annonce dans la presse allemande que Peter Hartz, père de la réforme radicale du marché du travail allemand, allait conseiller François Hollande. La présidence a démenti cette information… tout en confirmant que l’ancien conseiller de Schröder, dans les années 2000, a bien été un des visiteurs de l’Élysée il y a deux mois. Après une heure d’entretien « informel », Hollande l’a invité à un colloque, a confié Aquilino Morelle, conseiller du Président. Si l’on comprend bien, Hartz n’est pas conseiller de Hollande, mais a, pour le moins, inspiré depuis un certain temps le chef de l’État dans ses réformes libérales. Pour mémoire, les réformes de Schröder ont eu pour conséquence l’explosion des fameux « mini-jobs » et de la précarité en Allemagne…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don