Christian Noyer flingue Barnier

« Les idées qui ont été mises sur la table par le commissaire Barnier sont des idées irresponsables et contraires aux intérêts de l’économie européenne », a lancé le gouverneur de la Banque de France.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


« Les idées qui ont été mises sur la table par le commissaire Barnier sont des idées, je pèse mes mots, qui sont irresponsables et contraires aux intérêts de l’économie européenne », a lancé brutalement Christian Noyer (photo), gouverneur de la Banque de France, en direction du commissaire européen chargé des Services financiers. À peine sorti des tiroirs, le projet de réforme bancaire européenne de l’UMPiste Michel Barnier passe, aux yeux de Noyer, pour un vulgaire tract gauchiste visant à encadrer les activités bancaires des plus grandes banques européennes. En tête, la BNP Paribas, le Crédit agricole, la Société générale et BPCE, quatre géants mondiaux qui ont beaucoup de choses à se reprocher dans la crise financière. Ceci explique sans doute cela.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.