« À Grenoble, on réinvente la gauche »

La liste de l’écologiste Éric Piolle, soutenue par le Parti de gauche et EELV, et formée pour moitié de candidats sans étiquette, tient tête au socialiste Jérôme Safar, qui veut succéder à Michel Destot.

Patrick Piro  • 13 mars 2014 abonné·es

«U n jour, mon mari me raconte, décomposé, que le conseil régional projette de détruire le lycée Mounier, où il a été élève », raconte Kheira Capdepon, employée dans une cantine scolaire. C’était en 2010, et les justifications de l’opération apparaissent rapidement suspectes (voir encadré). Lycéens, parents, enseignants, personnel administratif se mobilisent, appuyés par certains partis politiques – Front de gauche et Europe Écologie-Les Verts (EELV), surtout. Kheira Capdepon rejoint les militants.

En octobre dernier, quand le collectif Mounier remporte son bras de fer, Kheira n’en reste pas là. Elle rejoint le Réseau citoyen, qui

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes