Journalisme et prostitution

Louis Aliot, candidat FN à Perpignan, a qualifié de « pute » une journaliste dans un SMS.
Politis  • 27 mars 2014
Partager :

Louis Aliot, candidat FN à Perpignan, numéro 2 du parti et compagnon de Marine Le Pen, a du vocabulaire. Le 22 mars, parlant d’une journaliste dans un SMS, il la qualifie de « pute ». Ce que l’intéressée découvre immédiatement puisque le maladroit frontiste, se trompant de destinataire, a envoyé son message… à la journaliste elle-même ! On suppute la réaction de l’indélicat au vu de son erreur : « Quel con, je suis ! », usant du langage fleuri qui est le sien, dans un mouvement d’autocritique bien sympathique.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don