Sa ligne de défense : tous à poil !

Jean-François Copé, il y a peu opposé à la loi sur la transparence du patrimoine des élus, a annoncé qu’il déposerait une proposition de loi imposant la transparence pour tous.

Jean-François Copé, accusé par le Point (27 février) de favoritisme au détriment des finances de son parti, s’estime victime d’une « chasse à l’homme » usant « de méthodes dignes de l’Inquisition ». En réponse à l’hebdomadaire, le président de l’UMP ne s’est pas contenté de déposer plainte. Dans une déclaration solennelle, filmée par une seule caméra (celle de son parti), Jean-François Copé, il y a peu opposé à la loi sur la transparence du patrimoine des élus – « du voyeurisme », disait-il –, a annoncé…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents