Alternatives ou pétards mouillés ?

Quelques députés de la commission des Finances ont travaillé dur tout le week-end pascal pour pondre des scénarios « alternatifs » au plan d’économies de Manuel Valls.
Politis  • 24 avril 2014
Partager :

Quelques députés de la commission des Finances, avec Karine Berger (photo) en chef de file, ont travaillé dur tout le week-end pascal pour pondre une note contenant des scénarios « alternatifs » au plan d’économies de 50 milliards d’euros de Manuel Valls. Principal objectif : éviter un clash venant de l’aile gauche du PS et des députés de la gauche populaire lors du vote du programme de stabilité du gouvernement, prévu le 29 avril. Les députés socialistes ont trouvé la recette miracle : ne pas toucher aux 50 milliards ni au maintien de l’objectif de réduction des déficits sous les 3 %. Quelques retouches prévoient de ménager un peu plus les fonctionnaires et un peu moins les entreprises. Et c’est avec ça que la majorité compte rassembler ses troupes…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don