Cochon qui s’en dédit

Marine Le Pen annonce comme première mesure symbolique que ses maires « n’accepteront aucune exigence religieuse dans les menus des écoles ».
Politis  • 10 avril 2014
Partager :

Le 25 mars, lors d’une conférence de presse, Marine Le Pen promettait de ne pas intervenir dans la gestion des villes FN, laquelle est « l’affaire du maire »  : « La direction du FN n’a pas vocation à mettre les maires sous tutelle » , avait-elle lancé. C’était avant le second tour… Le 3 avril, soit quatre jours à peine après leur élection, huit des onze maires FN montaient à Nanterre pour un bureau exécutif extraordinaire. Invités ou convoqués ? Le lendemain matin, sur RTL, Marine Le Pen annonçait comme première mesure symbolique que ses maires « n’accepteront aucune exigence religieuse dans les menus des écoles » . « Il n’y a aucune raison pour que le religieux entre dans la sphère publique, c’est la loi » , insista-t-elle en précisant que les maires rétabliront des menus avec porc s’ils ont été supprimés dans les cantines. Le 25 mars, interrogée sur une déclaration de Najat Vallaud-Belkacem qui avait affirmé que le FN allait « obliger tous les enfants dans les cantines à manger du jambon » , elle avait jugé cette « déclaration grotesque » . Mais ça, c’était avant l’élection…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don