Le gouvernement veut la peau du dimanche

Le gouvernement prépare le terrain à de nouvelles mesures en faveur de l’ouverture des commerces le dimanche.

Le gouvernement prépare le terrain à de nouvelles mesures en faveur de l’ouverture des commerces le dimanche, avec des arguments qui confinent au ridicule. La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a perdu la mémoire en soutenant l’ouverture dominicale des commerces culturels, dont les librairies. Ouvert 363 jours par an et jusqu’à minuit, le Virgin des Champs-Élysées a fermé ses portes en 2013. Ministre des Affaires étrangères et du Tourisme, Laurent Fabius a eu cette phrase très peu diplomatique : «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.