Les intermittents tentent une attaque virale

Scoop : François Rebsamen ne ratifiera pas l’accord du 22 mars. On croit rêver…
Politis  • 8 mai 2014
Partager :

Scoop : François Rebsamen ne ratifiera pas l’accord du 22 mars. Le ministre du Travail est au chevet de Franck Halimi, metteur en scène en grève de la faim pour défendre le régime d’assurance chômage des intermittents. Celui-ci lui explique en quoi le texte signé par le Medef, l’UPA, la CGPME, la CFDT, la CFTC et FO ne ferait qu’aggraver encore la situation des plus fragiles. « En l’état actuel des choses, il ne m’est pas possible de donner un agrément immédiat à cette convention Unedic… » Et les réactions s’enchaînent : Aurélie Filippetti salue « l’esprit subversif des artistes ». Le Medef « prend acte » dans la stupéfaction et décide de se retirer de toutes les instances de l’Unedic. La Coordination des intermittents loue cet « acte de fraternité avec sa lutte » et chante les louanges d’un ministre « qui a compris que sa politique ne pourrait plus se faire sur la notion de plein-emploi »… On croit rêver… Malheureusement on rêve ! Tous ces communiqués sont datés du… 31 avril. Les intermittents ont tenté une action virale. Qui s’est soldée par un flop. Ils ont ri. Mais un peu jaune…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don